vendredi 22 avril 2016

Journée de la Terre (Earth Day)

C'est donc l'occasion ce vendredi de se balader dans plusieurs pays pour admirer la sagesse et la beauté des plus beaux et des plus vieux arbres du monde. Bon voyage!























mercredi 20 avril 2016

Bols de fleurs en argile



Depuis quelques temps j'aime l'argile. C'est une matière difficile à travailler, qui demande de la patience mais surtout de la douceur. Ici j'ai utilisé de l'argile auto durcissante. J'ai eu envie de fabriquer des bols, dans lesquels on y met ce que l'on veut. D'habitude on met des fleurs dans un vase. Ici mes bols servent de vases à sec pour accueillir des fleurs. Je voulais que ces bols ressemblent à des feuilles en argile. Alors cela a été évident pour moi d'utiliser de vraies feuilles de palmier. À la Réunion la luminosité est dorée. On finit par être complètement absorbé par cette couleur et à avoir envie de la mettre partout, d'où mon choix. Et enfin, pourquoi se contenter d'assiettes blanches pour présenter le tout quand on a un petit pot de rose fluo qui traine dans un tiroir. Il suffit de souligner le bord de l'assiette avec une touche de doré (encore) et on obtient un peu de gaieté et de fraîcheur.





















vendredi 15 avril 2016

Esprit patio sous les tropiques

Un agréable weekend pourrait peut-être commencer par un moment à soi, où l'on a envie de se prélasser dans un coin zen, à l'abri de tous chahuts et stress inutiles. Cette semaine je me ballade dans des patios chauds et humides, où on a qu'un seule envie en les regardant, c'est de se poser et de s'y évader. 
Happy weekend!





















jeudi 14 avril 2016

Survivants


Cette semaine est un peu chargée différemment et le temps m'a manqué pour m'occuper de mes créations. Mais ça va s'arranger. Comme vous le savez déjà je sors d'un traitement de chimiothérapie et je compte partager plusieurs types d'informations sur la maladie dans de futurs articles sur le blog, tout en continuant à partager ma passion pour l'art.

Le weekend dernier une grande manifestation que l'on appelle le Relais pour la Vie a été organisée par la Ligue contre le cancer un peu partout en France.

C'était l'occasion pour l'association de rendre hommage à la fois au courage des malades, à ceux qui se sont battus, à ceux qui ont disparus à cause de cette maladie, et à leurs proches. 

Comme bénévole depuis peu de temps dans cette association, et pour avoir été traitée personnellement en 2015 de cette maladie, j'ai fait partie de la marche d'ouverture des survivants. Et cette expérience a été troublante. Je portais ce T-Shirt.



J'ai pris conscience que j'étais en effet une survivante. Et marcher avec d'autres personnes sorties de l'impasse, m'a permis de comprendre la chance que j'avais d'en être ressortie aussi vite. Dans le cortège il y avait une jeune femme sous chimiothérapie depuis plus de 10 mois. Personnellement je n'en ai eu que 3. J'ai admiré son courage d'être présente ce jour-là et dans cette situation. À la dernière séance de chimiothérapie, je me rappelle que mon corps commençait à montrer des signes de "ras-le-bol". Il me disait STOP. Je n'ose même pas imaginer ce que cette jeune femme a enduré et endure encore depuis de longs mois. 

Être sous chimiothérapie c'est une drôle de traversée du désert. On passe par plusieurs étapes. Et la plus importante de toutes et la plus dure surtout, est d'accepter de se laisser introduire les médicaments dans le corps. Car les minutes et les heures qui suivent sont terribles. Vous vous sentez comme propulsé dans un autre monde, où vous ne vous souciez plus du reste du monde d'ailleurs. Une seule idée vous reste en tête, rester en vie. Car les produits sont d'une grande toxicité. Ces produits détruisent toutes les cellules qu'ils peuvent. Les doses ont été étudiées pour ne pas "tuer" littéralement l'organisme, mais l'empêchent malgré tout de fonctionner normalement. Alors c'est un combat pour la vie qui s'opère à l'intérieur. D'où cette notion de "LUTTE" et du combat "pour la vie". 

Porter ce T-Shirt c'est dire aux autres que malgré la toxicité des médicaments et le stade de la maladie, malgré cette soit-disant "épée de Damoclès" sur la tête, on est vivant. Et qu'on a gardé le sourire. On est solidaire des autres malades ou anciens malades. On entre de plein pied dans la lutte concrète et collective. Je ne pense pas que l'on changera le monde. Mais on pourra peut-être faire en sorte que le fil de l'entraide ne se casse pas. Car ce fil est bien fin. En l'espace d'une seconde il cède. Et c'est la solitude qui s'installe et l'isolement.

On pense souvent que ce fil existe. Et qu'on va pouvoir s'y rattacher pour ne pas tomber dans le gouffre. En fait non. Ce fil n'existe pas tant qu'on n'a pas décidé de le tisser. Et si possible avant d'atteindre le gouffre! C'est comme tisser un réseau. Les malades savent que la force à laquelle ils font appel chaque jour est présente aussi chez d'autres malades. Et comme une énergie libre, cette force se renforce, s'équilibre et se partage d'un patient à un autre, à travers un regard, un sourire, une poignée de main, et quelques mots. Voilà à quoi a ressemblé cet évènement. 

Ce genre d'évènement permet de centraliser les initiatives individuelles. De plus en plus de monde se sentent concernés, à cause de l'explosion des chiffres de cas de cancer en France et dans le monde. On commence réellement à se poser les bonnes questions et à remettre en cause nos modes de vies surchargés de produits chimiques et d'aliments transformés. Car il n'y a aucun doute aujourd'hui sur les raisons de l'augmentation des maladies et des cancers. C'est notre environnement, notre façon de manger, et nos rythmes de vie emprunts d'angoisses et de stress. 

Ceux qui ne se sont pas encore dit que l'on est obligé de devenir acteur de sa santé, sont dépendants à la fois d'une médecine en difficulté et d'une mère nature qui s'emballe. Soit nous restons des enfants en besoin d'attention, soit nous décidons de grandir et de prendre nos propres décisions. C'est comme ça que les mots "prendre soin de soi" prennent du sens. Il n'y a pas de solutions miracles face à une maladie, ou même face à la mort. Rien ne tombera du ciel, ou n'apparaitra devant nos yeux. Mais une force intérieure personnelle, intime, et inviolable, s'exprimant à travers notre intuition, sera bien plus efficace.

Si je me suis engagée auprès de la Ligue contre le Cancer c'est parce que je crois réellement que la sensibilisation est primordiale. On répète toujours la même chose mais ce n'est pas grave. L'impact est peut-être infime mais au moins cette voie, celle de la prévention, existe. Le Relais pour la Vie 2016 a montré que l'action associative porte ses fruits. Et qu'elle est plus qu'essentiel dans l'accompagnement des malades du cancer. 



lundi 11 avril 2016

Un jour un dessin

Chaque début de semaine est l'occasion de lancer la semaine productive. Et cela passe toujours par un dessin.
Bonne semaine à tous! Des bisous!


vendredi 8 avril 2016

Du bleu, et surtout de l'indigo !

C'est vendredi et c'est le jour idéal pour s'inspirer et rêver. Aujourd'hui je me ballade dans des décors bleus, indigos, bohèmes et parfois orientaux. Pourquoi une obsession du vendredi pour le bleu? Peut-être parce que ça revient à la mode ou tout simplement parce que ça change des décors soit neutres soit saturés de couleurs. Et c'est surtout une couleur profonde comme l'océan. Bon voyage!





















Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...