lundi 26 septembre 2016

Découvertes créatives pour les petits


Cela fait longtemps que je souhaitais partager sur ce sujet. Étant moi même une amoureuse des pinceaux, de tubes de peintures, du papier, des crayons, des feutres et autres, j'ai évidemment voulu le partager avec mon enfant. Et cela tombait bien car ces activités manuelles font partie du développement de ce que l'on appelle la motricité fine ou l'aptitude à effectuer des mouvements ciblés et particulièrement coordonnés. Il y a un âge où c'est intéressant de commencer à laisser son enfant utiliser des crayons et des feutres, de préférence lavables, afin d'éviter les mauvaises surprises. Évidemment les feutres ne doivent pas aller dans la bouche. C'est pourquoi j'ai choisi de commencer à laisser mon enfant manipuler des feutres quand j'ai observé qu'elle était capable de ne pas forcément tout mettre à sa bouche.


Pour commencer je l'ai laissé utilisé des crayons de cire car ils ne contiennent pas de bois et ne sont pas pointus. Rapidement face à l'engouement qu'elle manifestait pour ce genre d'activité, j'ai diversifié les supports et utilisé d'autres types de crayons comme des craies pour le sol et des crayons spécial vitres. Petit à petit j'ai introduit les peintures spécialisées pour les enfants de cet âge à utiliser avec les mains en particulier.








Favoriser la créativité chez son enfant demande quand même une certaine dose de patience et surtout beaucoup de préparation. On ne se lance pas dans une activité peinture habillé en "Sergent major" ou en "Catimini". C'est plus pratique de s'équiper avec des vieux vêtements ou des tabliers. Au début j'habillais mon enfant d'un vieux T-shirt et je l'asseyais dans sa chaise. Mais on est vite passé à une petite table et une chaise à sa taille car plus pratique. Et je me suis procuré un tablier en plastique pour écolier que j'ai ajusté à sa taille. Je mettais des cahiers lignés grands formats et petits formats à sa disposition, des livres de coloriage, ainsi qu'une boite en plastique ou un panier, remplis de crayons.




Quand j'ai commencé à lui proposer de la peinture j'ai préféré les palettes d'aquarelle, plus faciles pour commencer et qui ne salissent pas trop les doigts. Ce qui peut être pratique pour certains enfants dont la texture pâte des peintures peut surprendre. Quand on a abordé la peinture en tube, l'idéal était d'étaler un vieux drap sur le sol, de disposer tous les pinceaux, les éponges, les rouleaux et les tubes de peinture, pour que mon enfant comprenne que l'espace d'action était limité. Ce qui ne l'a pas empêché d'aller mettre de la peinture ailleurs. C'est pourquoi ce qui est important c'est de toujours rester près de son enfant afin de lui expliquer que la peinture peut être utilisée à peindre d'autres objets mais pas la bibliothèque de Papa! En proposant un objet alternatif, comme par exemple des objets en cartons (boîtes à chaussures, rouleaux de papier toilettes ou d'essuie-tout) on montre à l'enfant que d'autres objets peuvent être peints.






Et puis pour finir, il est important de laisser son enfant faire seul et d'intervenir le moins souvent possible. Rien ne vous empêche, bien-sûr, de créer avec votre enfant. Au contraire cela sera une grande source de satisfaction pour lui. C'est un moment privilégié que les enfants adorent vivre avec leurs parents. Il en résultera de tout ça, des mélanges de couleurs incroyables et surtout un enfant dont le cerveau jubile à découvrir ses nouvelles capacités.


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...