jeudi 8 septembre 2016

Une étagère colorée (pour une alimentation renouvelée)


Si il y a bien un sujet qui me tient à coeur depuis plus d'un an et dont je peux m'inspirer désormais, c'est celui d'une nouvelle alimentation. J'avais cette idée en tête il y a quelques mois: créer une étagère où je peux rassembler tout ce dont j'ai besoin pour mes nouvelles recettes.



J'ai eu envie de créer "ma petite épicerie fine". De la couleur et des aliments mis en valeur vitalisent autant qu'un bon jus d'orange frais. Si la durée d'ensoleillement fait de l'île une destination touristique, cette lumière nous donne aussi la chance de profiter des multiples couleurs de la végétation tropicale. Cette étagère a mis des couleurs dans les yeux de ma fille qui aime la regarder, la toucher, et poser des questions sur les formes, les objets et leurs contenus.

J'ai choisi de manger moins d'aliments à base de blé, moins d'aliments d'origine animale (fini le lait et les produits laitiers), de passer au végétarisme et surtout de manger local, de saison, plus vivant et frais. Pendant mon traitement ce qui me sauvait de l'attaque acide des produits chimiques c'était les plantes soulageant le foie, les smoothies de fruits frais et les jus de légumes crus. J'ai redécouvert l'alimentation de bonne qualité. Et je suis persuadée que c'est également cette alimentation qui m'a épargnée la dépression et la morosité qui vous guettent pendant ces moments difficiles. J'étais capable de m'occuper de ma fille de 2 ans, de sortir, de continuer la danse, de mener une vie à peu près normale. Je suis désormais convaincue qu'avoir le moral et être bien dans sa tête et son corps dépend à plus de 95% (voir 99) de ce que l'on mange!

Si vous possédez quelques pots de peinture de différentes couleurs et souhaitez relooker une vieille étagère, optez pour des petites quantités. J'ai choisi des mini bouteilles de peinture acrylique qui offrent l'avantage de pouvoir recouvrir tout type de supports. Faites un tour d'horizon des récipients que vous possédez et qui peuvent être peints. Préférez des matières en verre, en bois, en osier, en bambou, et en papier. Et amusez-vous! Pour le verre recouvrez d'abord de vernis-colle qui sera une base qui permettra de faire tenir la peinture. Et surtout ne peignez pas les parties qui seront en contact avec les aliments. Le résultat est très pétillant, vif, et rafraichissant. Et vous pouvez être sûr que personne n'aura le même meuble chez lui. Ce sera votre touche perso.



















Un petit topo pour ceux qui souhaitent changer d'alimentation ou qui sont en transition alimentaire : 

. Quand vous choisissez de modifier votre alimentation, il est important de faire les bons choix et d'acheter "utile". Il ne sert à rien d'acheter des produits chers parce qu'on vante leur bienfaits non plus. Ce qui contribue évidemment à une bonne santé est un produit naturel, non traité, et non pollué. Il y a les huiles végétales, les plantes médicinales, les huiles essentielles, les fruits et légumes sans pesticides, les produits de saison issus des réseaux de productions locaux, tout ce qui a été obtenu avec le moins de traitements possible. Et si l'on doit consommer des produits transformés, il faut évidemment bien les choisir (provenance, mode de production, etc..). Autant vous prévenir, il faut bien évidemment se documenter et faire très attention à la jungle internet où parfois les informations sont contradictoires. Plongez-vous dans les études validées et publiées, les livres, et les revues spécialisées.

. Sachez qu'il est très important de se connaitre soi-même et bien. Voir de consulter des spécialistes, faire des analyses et les comprendre. Comprendre la fonction de ses organes et comment ils transforment les aliments, la fonction des nutriments, des minéraux et des antioxydants, avant d'effectuer n'importe quel changement. Cela prend du temps de faire les bons choix. Cela demande une grande implication intellectuelle, car il faut comprendre comment notre corps fonctionne pour pouvoir en déduire ce dont il a besoin. Il faut apprendre à s'écouter, faire confiance à son instinct, et faire le tri entre les besoins et les envies. C'est un gros travail. Personnellement j'y suis encore. Quand on commence à constater les effets bénéfiques, c'est là que l'on comprend que l'on doit continuer. Et faire toutes ces recherches permet de ne pas faire n'importe quoi et de ne pas mettre sa santé en danger.

Pour finir, changer son alimentation ne veut pas dire imposer ses choix aux autres. Ici je fais un article qui ne va pas changer le monde! On change son alimentation pour soi avant tout. Les plats traditionnels doivent être respectés pour ce qu'ils sont. Comme pendant les repas de famille. Un repas en famille est avant tout convivial et devrait le rester. Respectons les traditions culinaires pour leurs bienfaits propres. Rien ne nous empêche, une fois rentré chez nous, de reprendre notre train-train alimentaire.

C'est en relisant quelques livres sur l'alimentation que m'est venue l'idée de cette étagère. Il y a quelques mois j'ai acquis un petit livre de poche de Anne Seignalet et de Valérie Cupillard "Le Régime Seignalet en 60 recettes, sans gluten et sans lait". Et auparavant j'avais relu quelques passages de "L'alimentation ou la troisième médecine" du Docteur Seignalet. Et enfin je recommande le dernier livre que tout le monde s'arrache et qui j'espère sera une délivrance pour beaucoup d'entre nous, c'est "EAT" de Gilles Lartigot. Et comme j'adore le travail de Valérie Cupillard et ses recettes incroyables, voici son site: biogourmand.info

Tout changement demande une grande quantité de courage et de détermination. On se heurte à beaucoup d'obstacles et de préjugés. Il appartient à chacun de faire ses propres choix, à son rythme, selon ses propres capacités humaines et financières. 

Et surtout,...Régalez-vous!











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...